Votre panier est vide

4 jours à Tokyo, mode d'emploi

Un petit condensé de nos 4 belles journées dans la ville la plus peuplée du monde : Tokyo ! Nous avons été agréablement surpris par cette ville, si bien organisée et propre.

 

 

Comment se rendre à Tokyo depuis l’aéroport Narita ?

La plupart des vols internationaux arrivent à l’aéroport de Narita, à 60 kilomètres de Tokyo. Selon votre point de chute dans la capitale japonaise, vous pouvez opter pour :

  • Le Narita Express (à partir de 3020 yens soit 23€) qui dessert Shinjuku, Shibuya, Shinagawa et Ikebukuro. Il fonctionne avec le JR Pass.

  • Le Skyliner (à partir de 2470 yens soit 19€) qui dessert Nippori et Ueno.

  • Le Limousine bus (à partir de 3100 yens soit 23€), il vous emmène aux portes de votre hôtel !

  • Dans tous les cas, évitez au maximum Uber ou les taxis, l’addition monte rapidement !

 

 

Se déplacer à Tokyo

Tokyo est très bien desservie, le plan des lignes de métro fait littéralement tourner la tête ! En plus d’être nombreuses, il y a plusieurs compagnies de transport, c’est un peu compliqué ! Pour vous faciliter la vie, optez comme nous pour un Pocket Wifi, vous permettant de suivre votre GPS jusqu’à votre point d’arrivée ! Pour toutes les infos à ce sujet, nous vous invitons à consulter notre article « Pratique », ici !

 

Organiser ses journées

Bouillonnante et géante, il est primordial de sélectionner les quartiers que vous souhaitez visiter durant votre séjour car malheureusement, impossible de tout découvrir ! Retrouvez notre itinéraire jour par jour ici.

 

Tokyo par quartier

 

Yanaka

Nos premiers pas chez les tokyoïtes se sont fait dans ce quartier authentique et traditionnel, bien loin des images classiques de Tokyo. Avec du recul, c’est un peu un mini Kyoto dans Tokyo, et c’est agréable. Il faisait déjà nuit quand nous sommes arrivés depuis l’aéroport à la gare de Nippori. Les rues étaient silencieuses et les petites maisons éclairées par des lanternes de toutes les couleurs. Pour la petite histoire, ce quartier est l’un des seuls à avoir résisté aux séismes, incendies, et à la seconde guerre mondiale. C’est un peu « le survivant » ! Quelques indispensables lors de votre passage ici : nous vous recommandons de déambuler dans les ruelles autour de l’avenue principale « Yanaka Ginza », le cimetière de Yanaka, le temple de Tennoji et Jomyoin. Nous n’avons pas eu le temps de visiter le sanctuaire Nezu-Jinja, qui semble magnifique !

Pour ces deux premières nuits, avons séjourné dans un ryokan japonais, chez Hanare Hagiso. Il faut retirer ses chaussures et enfiler des tongs en bois avant de déambuler sur le vieux parquet qui craque. La chambre est à la fois simple et sobre, avec du cachet. Avant de s’endormir, il faut déplier les matelas sur les tatamis. Logement à l’image du quartier : unique !

 

 

 

 

Le parc Ueno

Comme nous, combinez la visite du quartier de Yanaka avec Ueno, c’est juste à côté, vous pouvez même y aller à pied ! Assez étendu, le parc regroupe plusieurs musées, des sanctuaires, un zoo, des terrains de baseball, des étangs... Pas évident de s’y retrouver et de faire des choix de visites, surtout avec la foule du weekend. Optez pour le circuit suivant : le sanctuaire de Toshogu et Kan’ei-ji, assistez à un entrainement de baseball le weekend, passez sous les torris, louez un cygne pour faire du pédalo sur l’étang Shinobazu (5€) En sortant du parc, allez faire un tour dans la rue de Ameyoko, c’est assez animé !

 

 

Akihabara

Fans de mangas et de jeux d’arcades ? C’est « The Place to Be » ! Allez-y vers 17h pour profiter de l’euphorie des jeunes tokyoïtes dans les jeux et boutiques avant de découvrir les nombreux buildings s’illuminer à la tombée de la nuit. Si vous cherchez à faire des emplettes Hi-Tech, vous trouverez certainement votre bonheur dans l’un des 7 étages de Yodobashi Camera. Pour les jeux d’arcades, rendez-vous chez Club Sega (il y en a plusieurs dans le quartier).

 

 

Asakusa

Touristique, certes, mais incontournable ! La principale attraction n’est autre que le temple Senso-Ji, le plus vieux temple de la ville (construit en 628).  On y accède par la très belle porte de Kaminarimon et son imposante lanterne rouge. Les Tokyoïtes se rendent généralement ici en tenues traditionnelles, ce qui rendent les clichés magnifiques ! A 5 minutes à pied, découvrez le parc d’attractions le plus ancien de la ville : Hanayshiki (entrée 1000 yens puis manèges à 100 yens). Pour une belle vue sur l’allée commerciale et le Senso-Ji en toile de fond, montez au 4èmeétage de « Asakusa Tourist Information Center ».

Nous avons séjourné deux nuits dans ce quartier, chez The Gate Hotel, un établissement d’exception avec une vue à couper le souffle sur le temple Senso-Ji d’un côté et la tour Sky-Tree de l’autre. A voir de jour comme de nuit.

 

 

 

 

Shinjuku

L’un de nos endroits préférés à Tokyo ! Comme pour Akihabara, l’idéal est de s’y rendre vers 16h ou 17h puis y passer la soirée. Il y a un côté « à 100 à l’heure » quand on arrive à la gare, c’est à ce moment qu’on se rend compte qu’il y a quand même beaucoup d’habitants à Tokyo ! En sortant de la gare, empruntez les grandes avenues illuminées : Yasukui-Dori et Central Road avant d’arriver dans le cœur bouillonnant de Shinkuku : Kabukicho. Il y a tellement d’enseignes, de couleurs et de monde, qu’on frôle presque la crise d’épilepsie ! Dirigez-vous ensuite vers Golden Gai et ses ruelles très étroites aux petits bars et restaurants. Avant de reprendre la route de la gare, passez par l’allée historique Omoide-Yokocho pour déguster quelques brochettes et une bière. Il y a un charme fou !

 

 

 

Harajuku

Si vous cherchez l’ambiance Kawaii made in Japan, rendez-vous sur Takeshita-Dori, une ruelle piétonnière où les fashionistas tokyoïtes se rencontrent. Ne manquez pas Purikura, un sous-sol aménagé rempli de photomatons Kawaii. C’est un lieu amusant pour voir les japonaises s’apprêter et se déguiser pour l’occasion. Côté boutiques, on s’arrêtera chez Kiddyland, un énorme magasin de jouets sur 7 étages et chez Wego pour faire le plein d’accessoires et vêtements mignons. Envie d’une petite pause sucrée ? Commandez une barbe à papa arc-en-ciel chez Totti Candy Factory et allez prendre un café-art en forme d’Hello Kitty chez Reissue ! Pour retrouver un peu de calme, ne manquez pas Cat Street et les ruelles alentours, ainsi que le sanctuaire de Meiji-Jingu.

 

Shibuya

Pour traverser « Shibuya Crossing », le plus grand carrefour du monde, au milieu des buildings aux publicités criardes. Il y a un petit côté de Time Square à New York ! S’il vous dit quelque chose, c’est certainement parce que vous l’avez vu dans le film « Lost in Translation » ou encore « Fast and Furious ». Pour capturer les images du passage-piéton, rendez-vous au Starbucks ou à la gare de Shibuya. Le reste du quartier est dédié aux amateurs de shopping. C’est ici que nous avons testé le restaurant de sushis sur tapis roulant : Genki Sushi. Ce n’était pas très cher, et c’était très bon (carte en anglais dispo).

 

 

Ginza

Nous avons un peu fait l’impasse sur Ginza durant notre séjour. Il y a surtout de grandes enseignes de luxe comme Gucci, Louis Vuitton, Dior... Les vitrines sont très jolies, mais cela ne mérite pas d’y passer plusieurs heures. Nous y sommes allés pour diner un soir, pour diner chez Bills, un restaurant avec vue sur l’allée principale du quartier et la Tokyo Tower. Nous avons dégusté du poisson cuisiné à la japonaise et c’était excellent !

 

Kagurazaka

Le quartier français et italien de Tokyo. Pour être honnête, nous n’avons même pas croisé un seul français J. Nous y avons passé quelques heures en soirée et l’atmosphère nous a beaucoup charmé, entre les petites échoppes, les petites librairies et les restaurants traditionnels japonais. Nous avons diné dans un restaurant de sushis sur tapis roulant, « Ganzozushi Sushi », beaucoup plus local que celui de Shibuya. Kagurazaka se situe à 15 minutes de l’hôtel où nous avons séjourné pour nos deux dernières nuits à Tokyo : l’hôtel Chinzanso. Le principal avantage de l’établissement, c’est le jardin japonais, aménagé depuis 130 années. C’est assez surprenant de voir ce petit bout de verdure au cœur de la métropole ! Au centre de ce-dernier, une pagode en bois foncé, qui mérite le coup d’œil. Nous avons eu la chance d’avoir une chambre attribuée au 12èmeétage avec vue sur le jardin et la ville en second plan. Qu’il est bon de se ressourcer en pleine ville !

 

 

Setagaya

Assez excentré du reste de Tokyo au sud-est, c’est une visite « hors des sentiers battus », à ne pas manquer. La raison ? Le temple bouddhiste Gotoku-Ji, ayant la particularité d’abriter des centaines de Maneki-Neko, des statuettes de chats porte-bonheur. Pour y accéder, arrêtez-vous à la station Gotoku-Ji, puis marchez 10 minutes en passant par un quartier typique, le long d’une voie ferrée. Une très belle découverte !

 

 

Shimokitazawa

A 3 arrêts de Gotoku-Ji en métro, c’est un tout autre univers : celui des hipsters/bohèmes ! A partir de 11h, les petites friperies, boutiques de créateurs et cafés s’animent autour de la gare. On y passera un peu plus de temps la prochaine fois, c’était génial !

 

 

Odaiba

L’île artificielle destinée aux centres commerciaux et aux divertissements. Nous ne savions plus où donner de la tête tellement les complexes sont nombreux ! Ce que nous avons préféré : la grande roue   Daikanransha de 115 mètres, la statue du robot Gundam de 18 mètres et la salle d’arcade vintage située dans le centre commercial DECKS. Le clou du spectacle, c’est le coucher du soleil sur la baie avec la réplique de la statue de la liberté et le pont suspendu relié au reste de la ville.

 

Une expérience culinaire d’exception : Unkai

Situé dans le complexe hôtelier de l’Intercontinental, dans le quartier financier Minato, nous avons testé le restaurant traditionnel japonais, mondialement connu et haut-de-gamme : le Unkai. Rentrer dans cet établissement, c’est avoir l’impression d’entrer dans un jardin japonais. Des serveuses en tenues traditionnelles présentent le menu et apportent les plats avec délicatesse. Nous avons testé le menu Matsutake Kaiseki de 9 services avec des spécialités de la mer et de viande. En un mot ? Raffinement. Les images parlent d’elles-mêmes, non ?

 

 

  • December 04, 2018
Écrire un commentaire
2 commentaires

Léna Houitte

December 04, 2018

Ca me fait tellement rêver le Japon.. Je suis allée une fois à Tokyo pour le travail et j’ai trouvé ça surprenant (le séisme aussi!!). J’ai adoré vous suivre sur Instagram. Il me tarde de suivre le prochain !

Mylène M.

December 04, 2018

Quel bonheur d’avoir des explications claires ! Je me casse tellement la tête depuis plusieurs semaines à organiser mon séjour, je trouve qu’il n’y a que très peu d’informations à part les visites classiques. J’ai ajouté à ma liste le temple à chats, ça a l’air magnifique ! J’espère faire d’aussi jolies photos que vous !
A bientôt,
Mymy