Votre panier est vide

Un weekend en Côte-d'Or

A 1h30 en train depuis la Gare de Lyon, la Côte-d’Or est un département situé en Bourgogne-Franche-Comté. Héritant d’un riche patrimoine, les lieux d’intérêts sont nombreux entre châteaux, vignobles, bourgades médiévales, gastronomie et campagne verdoyante. Une belle escapade le temps d’un weekend !

 

 Les célèbres Hospices de Beaune.

 

L'un des nombreux champs de tournesols de la Côte-d'Or.

 

Itinéraire sur 3 jours

Jour 1 – Arrivée à Dijon, route vers Montbard (1h de route), balade à vélo le long du Canal de Bourgogne, visite de la forge de Buffon. Route vers Semur-En-Auxois (30 minutes de route), visite du charmant village. Nuit & Diner à la maison d’hôtes La Fontaignotte.

Jour 2 – Route vers l’Abbaye de Fontenay (30 minutes de route), visite de l’Abbaye. Route vers Saulieu (30 minutes de route) puis déjeuner au Relais Bernard Loiseau. Après-midi SPA à la Villa Loiseau des Sens. Route vers Commarin (40 minutes) puis visite du château de Commarin. Repas au Château Sainte-Sabine. Nuit au Château de Commarin.

Jour 3 – Balade dans le village de Châteauneuf, visite du château de Chateauneuf. Route des Grands Crus de Bourgogne jusqu’à Nuits-Saint-Georges (30 minutes de route). Visite des Caves de Jean-Claude Boisset aux Ursulines à Nuits-Saint-Georges. Route vers Beaune (30 minutes) puis visite des Hospices de Beaune. Nuit aux Chambres de l’Imprimerie à Beaune.

 

 

 Les antiquaires de Beaune.

 

Budget

LOGEMENTS - 1 nuit aux maisons d’hôtes La Fontaignotte à Semur En Auxois (200€) ; 1 nuit au château de Commarin dans la Maison Seguin à Commarin (sur demande, minimum 2 nuits) ; 1 nuit aux chambres de l’Imprimerie à Beaune (120€).

TRANSPORT – train Paris/Dijon (40€) ; location de voiture 3 jours type Fiat 500 (157€) ; essence (30€).

RESTAURANTS – Diner aux maisons d’hôtes La Fontaignotte (environ 30€ le repas) ; diner au relais Bernard Loiseau. (75€ le menu nationale 6 Historique / hors boissons) ; diner au château de Sainte Sabine (menu à 45€ hors-boissons) ; diner au comptoir des tontons (environ 40€).

ACTIVITES - Location de vélo à Montbard ; la Forge de Buffon (6.5€), visite libre de l’Abbaye de Fontenay (10€), Spa Villa Loiseau des Sens (55€) ; visite du château de Commarin (7.9€); visite guidée du château de Chateauneuf (5€) ; visite des caves Les Urslines (sur demande) ; visite des Hospices de Beaune (8.5€).

 

 

Les petites visites à ne pas manquer

 

LE CANAL DE BOURGOGNE – Il traverse la région Bourgogne-Franche-Comté sur 242 kilomètres du bassin de la Seine au bassin du Rhône. Nous avons parcouru 7 kilomètres à vélo de l’office de tourisme de Montbard à la Forge de Buffon, l’occasion de croiser les péniches et charmantes écluses des environs. Pas de difficulté particulière, le sentier est piétonnier et plat.

 

 

LA GRANDE FORGE DE BUFFON –Buffon - Notre première visite en Côte d’Or, certainement l’une des plus belles, réalisée avec Alix, la 7èmegénération des propriétaires du domaine ! Comme son nom l’indique, La Grande Forge, véritable chef-d’œuvre du 18èmesiècle, a été fondée par le Comte Buffon, un célèbre naturaliste. Construite en 1768, la visite nous emmène à travers la maison du maître, des habitations ouvrières et la forge ainsi que les différentes étapes de la fabrication de la fonte en fer : son haut fourneau avec escalier d’apparat, sa roue hydraulique et sa fenderie. Le site historique fait partie des sélectionnés de la Mission Stéphane Bern, les travaux de rénovations de la grande roue hydraulique vont débuter dans quelques semaines ! Comptez 1h à 1h30 de visite. Plus d’informations sur grandeforgedebuffon.fr.

 

 

SEMUR-EN-AUXOIS – Charmante cité médiévale, capitale historique de l’Auxois, connue pour son bourg aux devantures vintages. Nous avons adoré déambuler dans les ruelles à la recherche de petites pépites comme l’ancienne pâtisserie/confiserie vêtue de rose (rue des remparts) ; la librairie « l’écritoire » (rue Buffon) ; l’ancienne boulangerie (petite impasse entre la rue Févret et la rue Chaude), l’ancienne boucherie/charcuterie (rue du Renaudot). Un conseil : empruntez les ruelles / impasses, il y a de jolies découvertes cachées ! Si vous cherchez une belle adresse pour dormir et diner, ne manquez pas la maison d’hôtes « La Fontaignotte » ! La vue de la terrasse et des chambres est sublime sur les remparts, le donjon et les jolies maisons de Semur-En-Auxois. Au menu, nous avons commandé : tartare de tomates en entrée et le ceviche de bar en plat principal; c’était excellent ! Plus d’informations sur lafontaignotte.com.

 

 

 

 

L’ABBAYE DE FONTENAY – Montbard - Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, l’Abbaye de Fontenay est l’une des plus anciennes abbayes cisterciennes issues des Cîteaux. Elle fût fondée en 1118 par Saint-Bernard. Un véritable bon dans le temps à travers la visite de l’église Abbatiale, le dortoir des moines, le cloître, la salle capitulaire, la salle des moines, le chauffoir, la forge et la chapelle des étrangers. Les jardins sont superbement entretenus. L’abbaye a accueilli plus de 200 moines du 12èmeau 15èmesiècles, et il n’en resta plus que 12 à la Révolution Française. Fontenay fût ensuite vendue comme bien national en 1790, avant d’appartenir à Elie de Montgolfier en 1820 puis à Edouard Aynard, un banquier lyonnais, en 1906. Aujourd’hui, elle est toujours détenue par la famille Aynard, qui occupe une partie du domaine. Comptez 1h à 1h30 de visite. Plus d’informations sur abbayedefontenay.com.

 

 

 

LE RELAIS BERNARD LOISEAU – 2 rue d’Argentine, Saulieu - Nous avons eu la chance de tester la tablée du Relais Bernard Loiseau, 2 étoiles au guide Michelin. Il nous a été servi un repas toute en finesse, composé de 4 plats : marbré de pintade fermière au foie gras, filet de perlon grillé, pièce de rumsteck Hereford poêlée et pour finir… abricot rôti et confit. Un déjeuner d’exception avec accords mets/vins. A tester une fois dans sa vie ! Menu Nationale 6 historique à 75€ hors-boissons. Toujours dans le même domaine, nous avons passé l’après-midi au SPA de la Villa Loiseau des Sens. Le parcours est très complet avec un univers multi sensoriel et un univers volupté. Ce que nous avons préféré ? le parcours Phlébologique et la banquette drainante et relaxante. 55€ la demi-journée. Plus d’informations sur bernard-loiseau.com.

 

 

LE CHATEAU DE COMMARIN – Classé monument historique, le château de Commarin du 13èmesiècle, fût d’abord une maison fortifiée, puis château fort au 17èmesiècle avant d’être transformé en château d’habitation. Il appartient à la famille Commarin depuis plus de 900 ans et est toujours habité par cette même famille de nos jours. Il a la particularité d’être l’un des rares châteaux de France à n’avoir jamais été vendu, ni pillé et … à avoir des cochons dans le parc du château ! Il sert de lieu de visite pour les plus curieux, mais également comme lieu de réception de mariage ! Visite du château en 30 minutes, on peut même y croiser quelques dessinateurs. Pour info, vous pouvez dormir au pied du château, dans la « Maison Seguin ». Le lieu est également impressionnant de nuit, lorsqu’il est éclairé. Plus d’informations sur commarin.com.

 

 

LE CHATEAU SAINTE-SABINE – Nous y avons passé quelques heures, à l’occasion d’un diner au restaurant. L’imposant château du 17èmesiècle nous a donné des impressions de château de princesse ! Il offre une vue imprenable sur le château de Chateauneuf, situé sur les hauteurs. Côté gastronomie, ne manquez pas leur cocktail « le Sainte-Sabine », à base de crémant de Bourgogne et de framboise ainsi que la truite aux petits légumes. Possibilité de séjourner ici, les chambres semblent magnifiques ! Plus d’informations sur saintesabine.com.

 

CHATEAUNEUF-EN-AUXOIS – Un charmant village à caractère médiéval où se perdre le temps de quelques heures !  Vous ne pouvez pas le louper, depuis son promontoire rocheux, le château de Châteauneuf domine le paysage Bourguignon. Il y a quelques antiquaires qui vendent de bien jolies babioles mais aussi quelques cafés/restaurants. Ce qui nous a le plus séduit ? Les étroites ruelles bordées de maisons de pierre aux volets colorés. Au bout du village, le château de Châteauneuf s’offre à nous comme une « récompense » … un édifice qui en met plein la vue ! Nous vous conseillons la visite guidée de 50 minutes, la guide est super ! Plus d’informations sur chateauneuf.bourgognefranchecomte.eu.

 

 

 

 

LA ROUTE DES GRANDS CRUS – Depuis Châteauneuf, nous avons emprunté la Route des Grands Crus, nous offrant pendant plusieurs dizaines de kilomètres, des paysages verdoyants à perte de vue. A cette période, les vignes sont bien vertes, la grappe bien formée, en train de se développer pour les vendanges du mois de septembre. N’hésitez pas à télécharger l’application « Balades en Bourgogne », il y a de nombreux itinéraires sur la route des Grands Crus de Bourgogne !

 

 

LES CAVES DE JEAN-CLAUDE BOISSET – Les Ursulines, 5 chemin des Plateaux, Nuits-Saint-Georges - Quelle chance nous avons eu de visiter l’un des plus grands vignobles de Bourgogne, situé dans un ancien couvent datant de 1634. La cuverie a été entièrement rénovée, demandant plus de 4 ans de construction. Le résultat est digne d’un chef-d’œuvre architectural : un dôme aux airs de colline recouverte de vignes, se fond entièrement dans le paysage de Nuits-Saint-Georges, abritant plus de 2000 hectolitres de vin. Pas facile d’imaginer le volume, mais autant vous dire que c’est assez conséquent ! Des matières nobles, toujours en lien avec la terre ont été utilisées ici, offrant une atmosphère délicate et sobre aux Ursulines. La Cuverie est appelée la « Cuverie Ronde » en raison de ses courbes aériennes, la forme des cuves et la forme des passerelles. Le lieu nous a marqué pour son ciel étoilé, celui reproduit à l’identique d’une nuit de vendange de septembre. Un lieu poétique, c’est certain. S’en est suivi un bond dans le temps avec la visite de la cave voûtée d’origine et la cave aux étoiles ; la collection personnelle de Monsieur Boisset. Quand vient le moment de la dégustation, Karine, notre hôte, nous apprend tellement de belles choses sur l’œnologie. Un moment confortable et agréable qui a rendu la dégustation encore un peu plus délicieuse. Nous avons dégusté 3 vins blancs : Marsannay 2018 (puissant), Marsannay 2016 (plus léger que le millésime 2018), Meursault 1erCru 2015 (puissant et excellent). Les 3 vins rouges que nous avons dégustés : Chambolle-Musigny 2013 (intense, complexe, fugace avec une note de fruits rouges), Beaune « Les Grèves » 1erCru (qui nous fait presque saliver !) et le Pommard 1erCru 2016 (généreux, puissant et intense). Une belle entrée en matière dans le monde de l’œnologie, qu’il nous tarde de développer à l’avenir ! Possibilité de visiter les caves de Jean-Claude Boisset sur demande. Plus d’informations sur jeanclaudeboisset.com.

 

 

BEAUNE – Nous ne sommes malheureusement passé qu’en coup de vent à Beaune, qui mérite bien plus d’attention pour ses musées et son centre historique ! Le temps de quelques heures, nous avons visité les célèbres Hospices de Beaune, classés au patrimoine historique. J’ai toujours rêvé de visiter cet endroit pour son architecture et son histoire : mon arrière-grand-mère, ma grand-mère, mon papa m’ont toujours parlé de ce lieu mythique. Il faut croire que son histoire traverse les générations ! La visite se fait avec un audio-guide, raconté par Nicolas Rolin et sa femme, les fondateurs des Hospices de Beaune. Elle débute dans la cour intérieure, où l’on découvre les toits colorés de l’hôtel Dieu. A l’intérieur, on peut ainsi découvrir où les malades, pauvres et riches, ont été soignés. C’est assez étonnant ce contraste de grands espaces religieux avec de si petits lits de soins. Les différentes salles :  la grande salle « des pôvres » (avec 30 lits de malades), la chapelle (reliée à la salle aux pôvres), la salle Saint-Hugues, (la salle pour les malades plus aisés) la salle Saint-Louis (musée exposant différents objets de l’époque), la salle Saint-Nicolas (pour les malades graves), la salle du Jugement Dernier (avec la célèbre œuvre éponyme), la pharmacie et la cuisine. Les Hospices de Beaune sont vraiment incontournables ! De passage à Beaune, nous vous recommandons de diner chez Pepita & Richard au restaurant (22 rue du Faubourg) : la cuisine est recherchée, raffinée et surtout… locale. Tout est frais, naturel, jusqu’au vin ! Dans la même dynamique, ne manquez « Les Chambres de l’Imprimerie », un établissement hors des sentiers battus avec une belle âme. Comme son nom l’indique, il est situé dans une ancienne imprimerie d’étiquettes de vin, plutôt insolite ! Une cuisine commune, un espace de coworking, des chambres propres et spacieuses… dans un univers vintage aux babioles chinées ici, et là. Au petit-déjeuner, tout le monde se parle, il y a un esprit de communauté et de bienveillance qui se véhicule… un beau moment de partage ! Plus d’informations sur chambres-de-limprimerie.fr.

 

Les Hospices de Beaune.

 

Les façades de Beaune.

 

Les chambres de l'Imprimerie à Beaune.

Séjour en collaboration avec Côte-d'Or Tourisme.

  • July 21, 2019
Écrire un commentaire