Road-Trip dans l’Est Canadien : la Gaspésie & le Nouveau-Brunswick

La Gaspésie

La Gaspésie est une presqu’île située du côté sud du fleuve Saint-Laurent, baignée par cette dernière d’un côté, et du Golfe Saint-Laurent de l’autre. C’est une région incroyable aux charmes naturels à travers ses nombreux phares, le parc du Bic, l’Ile-De-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, le parc de la Gaspésie, le parc national de Forillon, la baie des chaleurs ou encore le parc national de Miguasha et bien plus encore… Vous pouvez trouver des idées de visites sur www.quebecmaritime.ca. Depuis Tadoussac, nous sommes arrivés en Gaspésie via le traversier qui relie Les Escoumins à Trois-Pistoles (Bas-St-Laurent). Il est important de réserver à l’avance en cliquant ici, car il n’y a la place que pour une vingtaine de voitures. Il faut arriver 1h avant le départ, sinon, ils donnent votre place à une autre voiture. La traversée dure 1h30 et le tarif est de 90$ par voiture incluant deux personnes. Si vous prévoyez un Road-Trip en Gaspésie, sachez que c’est grand (environ la taille des Pays-Bas), et que ça représente beaucoup de kilomètres. Pendant 6 jours, nous avons conduit une moyenne de 2h30 par jour. Pour visualiser notre itinéraire complet, cliquez ici. Lors de notre visite mi-septembre, tout était encore ouvert, mais la plupart des phares, jardins et autres lieux d’intérêts sont fermés aux visites d’octobre à mai. La neige est très abondante en hiver ! Nous sommes restés 6 jours (bien trop peu de temps à notre goût), avant de rejoindre le Nouveau-Brunswick. Nous avons choisi d’emprunter la route panoramique 132 du nord au sud de la Gaspésie. On s’y arrête toutes les 10 minutes tant il y a de points de vue et de jolies choses à découvrir. La route est vallonnée, elle monte, elle descend, longe la mer, des rivières, des lacs, des phares…

L’île de Bonaventure en Gaspésie.

Où dormir en Gaspésie ?

Au Refuge du Vieux-Loup-de-Mer – 3250 Route 132 O, Le Bic – le charme authentique canadien par excellence ! Meilleur logement de tout notre road-trip : un chalet typique trappeur au creux d’une falaise avec vue sur le Parc du Bic. Le matin, vous pouvez aller chercher les œufs frais au poulailler ou encore marcher au bord de l’eau sur la plage réservée aux invités. A ne pas manquer ! vieuxloupdemer.com

Hôtel & Cie – 90 Boulevard Sainte Anne – Hôtel simple et confortable. Bien situé entre deux chemins entre le parc national du Bic et le parc de Forillon, toujours à deux pas de la mer. Bonne tablée dans leur restaurant « La Broue dans l’Toupet ». Infos & réservation ici.

AUBERGE SOUS LES ARBRES – 146 rue de la Reine, Gaspé – Vous serez accueilli par Mimi et sa sœur dans leur charmant Guest-House avec un petit verre d’alcool local. Les chambres sont confortables et décorées à l’ancienne. Situation idéale en plein centre de Gaspé, avec de très bons restaurants aux alentours. Mention spéciale pour le petit déjeuner : EXCELLENT. Infos & réservation ici.

CHALET DU BIOPARC DE LA GASPESIE – 142 Rue Beaubassin, Bonaventure – comment oublier cette soirée dans ce très beau chalet moderne en bois ? Face à la mer, nous avons fait un feu de bois. Là encore, les canadiens sont très gentils, ils se sont précipités pour nous aider, ramener du bois… Infos & réservation ici.

Que visiter en Gaspésie ?

Le Parc National du Bic : Situé dans l’estuaire maritime du Saint-Laurent, ce petit parc a beaucoup à offrir. Ses caps, ses baies, ses anses, ses îles et ses montagnes offrent un paysage exceptionnel. Quelques incontournables : le Cap Caribou, pour observer les phoques, la vue du sommet du Pic Champlain (6 kilomètres aller-retour à pied ou possibilité d’y aller en navette). Pour de jolis points de vue sur le fleuve Saint-Laurent, optez pour le sentier « le chemin du nord », accessible à tous, sur 4 kilomètres.

Site historique maritime de la Pointe-au-Père : On ne devait y rester d’une demi-heure, nous y avons passé 2h ! Le site est en sortant de Rimouski, au bord de l’eau. Vous ne pouvez pas manqué son imposant phare, qui est le deuxième plus haut du Canada ! Ce qui nous a le plus intrigué c’est le sous-marin Onondaga, que vous pouvez visiter avec un audio guide. Impressionnant de voir comment les sous-mariniers canadiens vivaient durant leurs missions.

Les jardins de Metis : créent par Elise Redford, ces jardins sont internationalement connus. On y recense 3000 espèces de plantes, donc le célèbre pavot bleu de l’Himalaya. Visite sympathique mais pas incontournable.

Le phare de la Martre : depuis la route 132, ce phare rouge s’élève sur une falaise. Si vous empruntez la route des phares, celui-ci est le seul ayant une structure en bois. Nous avons eu la chance de monter au sommet et c’était incroyable, avec le beau temps en prime ! Prix de la visite : 8$.

Le phare du Cap de Madeleine : Joli petit phare à mi-chemin avec le phare de la Pointe-A-la-Renommée. Il offre une belle vue sur les falaises environnantes. C’est aux alentours que nous nous sommes arrêtés pour prendre en photo une maison et avoir découvert une baleine échouée.

Le Site Historique maritime de la Pointe-au-Père : notre phare préféré vêtu de rouge et la maison du gardien en pierre. Vous pouvez monter au sommet pour 6$, même si la vue est déjà suffisamment jolie sur le phare et la mer.

Le parc national de Forillon : L’entrée du parc est marquée par le phare du Cap-Des-Rosiers, le plus haut du pays. C’est un magnifique parc situé à l’extrémité nord-est de la péninsule gaspésienne connu pour ses paysages grandioses de mer, de falaises et de forêts. Il protège une partie des Appalaches, les eaux, la faune et la flore qui l’entourent. Privilégiez les points de vue du Cap Bon-Ami, du Mont Saint-Alban et La chute, nichée au milieu des érables et sapins.

L’île-de-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé : depuis Percé, vous embarquerez à bord du bateau avec lesbateliersdeperce.com vers l’île. Il y a des bateaux toutes les 30 minutes du 15 mai au 30 septembre et toutes les heures au mois d’octobre. Le prix du billet est de 25$ + l’entrée du parc sur l’île de Bonaventure est 8.5$ par adulte. A l’aller, comptez une heure en bateau car il passe par le rocher Percé, puis fait le tour de l’île de Bonaventure, vous permettant d’observer les phoques et différents oiseaux. Le bateau vous déposera sur l’île, connue pour l’observation d’une colonie de plus de 110 000 fous de Bassan, des oiseaux migrateurs. C’est le meilleur endroit au monde pour les observer. Il existe 4 sentiers pour s’y rendre, ils sont tous d’un niveau intermédiaire : Les Mousses (7 km – 2h30), Les Colonies (5.6 km – 1h30), Le Paget (7,4 km – 2h) et Le chemin du Roy (9.4 km – 3h). C’est unique d’observer tout ces oiseaux dans leur milieu naturel, attention aux oreilles ! Il y a un bateau retour toutes les heures, puis comptez 10 minutes jusqu’à Percé.

Le Géoparc de la Gaspésie : au cœur du village de Percé, le Géoparc retrace l’histoire géologique de la région de Percé. Il y a de nombreuses activités sur place comme une tyrolienne, des sentiers pédestres, une salle de jeux, l’aventure interactive Tektonik… Vous pouvez facilement y passer la journée ! Leur « grande attraction » – et toute nouvelle – c’est la plateforme vitrée suspendue avec vue sur le Rocher Percé, la mer et le village de Percé. Une vue époustouflante à ne pas manquer ! Pour s’y rendre, comptez entre 20 et 30 minutes à pied ou 5 minutes en voiture (avec la navette).

Le Bioparc de la Gaspésie : accueillant plus de 40 espèces animales indigènes comme des caribous, ours noirs, orignaux et loups gris. Tous viennent de la région et ont été recueillis pour cause de blessures, orphelinat… Bioparc.ca.

Le Nouveau-Brunswick

Après une belle semaine en Gaspésie, nous voici… au Nouveau-Brunswick ! Pour ceux qui ne situent pas trop, cette province est située à l’Est du Canada, bordée par la baie des chaleurs, le golfe du Saint-Laurent et le détroit de Northumberland. Elle parait toute petite en regardant la carte du Canada mais détrompez-vous : elle fait la taille des Pays-Bas et de la Belgique réunis. Nous avons longtemps rêvé de visiter cette région, avec toutes leurs jolies photos sur Twitter et Instagram… Ce qui nous a le plus donné envie de visiter l’Acadie, c’est la baie de Fundy et ses plus grandes marées du monde, mais aussi ses phares bleu, blanc, rouge et ses maisons décorées. Ce qui nous a marqué en arrivant, ce sont justement toutes ces maisons portant le drapeau tricolore, ces acadiens ont l’air très fiers de leur région ! Autant vous dire que ce séjour de 5 jours au Nouveau-Brunswick a été bien au-delà de nos espérances. Malgré quelques jours de pluie, il y a tellement de choses à voir et à faire… Retrouvez toutes les idées de circuits sur www.tourismenouveaubrunswick.ca.

Le Phare de Grande-Anse.

Où dormir au Nouveau-Brunswick ?

DEUX RIVIERES RESORT – 100 rue Deux Rivières, Tracadie-Sheila – Ce superbe complexe offre des locations de chalets face à la mer ainsi qu’un centre de santé. Après la pluie sur les îles acadiennes, nous étions heureux de nous réchauffer auprès d’un petit feu ! A partir de 60€ la nuitée. Infos & réservation ici.

L’ANCRAGE – 10617 rue Principale, Saint-Louis de Kent – ce B&B est une très belle adresse. Kores & Liane ont quitté la Hollande pour s’installer ici, en pleine nature. Ce sont de très bons cuisiniers, le petit déjeuner est très copieux. Merci à eux pour leur accueil ! A partir de 80€ la nuitée. Infos & réservation ici.

FUNDY HIGHLANDS INN – 8714 Route 114, Alma – Chalets aménagés en plein cœur du parc national de Fundy. L’environnement est naturel, à 2 minutes des restaurants et commerces d’Alma.

Que voir au Nouveau-Brunswick ?

La route Acadienne : cette route panoramique longe les contours de la côte acadienne, entre plage de sable fins, la baie des chaleurs, Bouctouche les îles acadiennes… L’occasion d’avoir un bel aperçu de la culture acadienne. Nous n’avons emprunté qu’un petit bout de celle-ci, elle fait au total 750 km.

Grande-Anse : ce village historique, surnommé « La Porte de l’Acadie » abrite deux plages publiques. Mais la raison de notre visite, ce n’était pas pour faire bronzette, mais pour voir son phare bleu, blanc, rouge, surplombant la mer du sommet de sa falaise. Beaucoup trop mignon par ici.

Le musée acadien (Caraquet) : l’occasion de comprendre un peu mieux la culture acadienne ! On découvre son histoire depuis l’arrivée des premiers habitants à aujourd’hui.

Les îles acadiennes : malheureusement, c’était la plus grosse journée de pluie depuis le début du séjour. Sur les îles, une épaisse brume donnait une ambiance mystique & magique. C’est peut-être l’une des plus belles journées finalement ! Cela dit, cela doit être très agréable sous le soleil, pour aller à la plage et emprunter les nombreux sentiers. A ne pas manquer : le phare de l’île de Shippagan et le phare de l’île de Miscou au bout de la péninsule. Procurez-vous une carte aux trésors dans les centres touristiques de l’île Lamèque ou l’île Miscou, et partez à la chasse aux trésors !

Parc national de Kouchibouguac : c’est dans ce parc que nous avons vu un ours noir sur la route ! Bien sûr, pas le temps de prendre une photo, il a pris peur. L’été, vous pouvez vous baigner, c’est l’une des eaux les plus chaudes des environs ! La plage Kellys est particulièrement jolie. L’ensemble du parc est aménagé de pistes cyclables et de nombreux sentiers. A faire absolument : le canot voyageur accompagné d’un guide, vous racontant l’histoire des lieux et le mode de vie d’autrefois.

Observation des ours chez Richard & Vivianne (4120 route 480, Acadieville): le plus beau moment de ces 15 jours au Canada. Difficile de trouver les mots pour décrire cette sensation incroyable en voyant ces ours dans leur espace naturel. Richard & Vivianne ont construit un abri au cœur d’une forêt, où ils observent et partagent leur passion des ours tous les soirs. Richard, alias Papa Bear, cache des pommes et quelques friandises, attirant les ours à nous. Prix : 50$. Réservations ici : bearsafari.com/fr/.

Les rochers Hopewell : depuis Shédiac, comptez environ 1h pour atteindre le parc. La route qui y mène passe par Moncton, qui a l’air d’être une ville vintage à voir, puis la route 114 passe par de pittoresques villages où s’arrêter toutes les 10 minutes (Lower Coverdale, Hillsborough, Edgetts Landing…). Le parc des rochers Hopewell est le meilleur endroit pour observer les plus grandes marées au monde. Vous pourrez marcher sur le fond marin, traversant d’impressionnantes roches, sculptées par l’érosion et les marées, depuis des millions d’années. Pensez à vérifier les heures de marées ! Tarif du parc : de 7.25$ à 25.5$. Le parc est ouvert de mai à octobre jusqu’à 17h, vous pouvez toutefois accéder au parc après la fermeture, à vos risques. Soyez prudents !

Le cap enragé : à environ 20 minutes d’Alma. Le cap s’avance dans la baie de Chignectou et hisse un phare blanc et rouge à 130 mètres d’altitude. A notre arrivée, le site était fermé à cause du brouillard, on pouvait à peine distinguer le phare.

Le Parc national de Fundy : nous n’avons pas vraiment eu le temps de profiter du parc, faute de temps, mais vous pouvez y passer une à deux journées, il y a beaucoup de choses à voir. C’est un mélange de montagnes, de ruisseaux, de mer, de forêts, de cascades et de lacs. Il y a plus de 120 kilomètres de sentiers !

Pour partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Découvrez nos derniers articles :

Escapade en Bourgogne : la Saône-et-Loire

Après avoir sillonné la Bretagne pendant 3 semaines, nous avons dédié le prochain road-trip en France à la Bourgogne. Nous avons eu la chance de découvrir la Côte d’Or l’année dernière et cette fois, on

On a testé l’application Youboox !

Alerte, bon plan ! On a trouvé la solution pour ne pas partir avec une valise de 50 kilos en vacances : Youboox, l’application de lecture en streaming. Voilà quelques semaines que nous testons ce système de

L’aménagement de notre utilitaire

Il y a quelques semaines, alors que nous sortions peu à peu du confinement nous avons eu l’idée du Tour de Bretagne, afin d’aider les acteurs du tourisme locaux à redémarrer après cette période difficile.

Découvrez nos guides de voyage à télécharger !

Découvrez nos guides de voyage à télécharger gratuitement ! 

Préparez votre voyage à l’aide de nos guides de 48 pages à travers des thématiques pratiques : budget, itinéraire(s), visites incontournables, visites hors des sentiers battus,
bonnes adresses, comptes Instagram & blogs à suivre avant de partir, témoignages de locaux et de voyageurs, recettes du monde, etc…