Road-Trip de 12 jours en Suisse : itinéraire & budget

La Suisse est un petit pays de 26 cantons aux grandes ressources naturelles. Le relief suisse se découpe en trois grands espaces géographiques : le Jura, le Plateau et les Alpes. On y compte plus de 1 500 lacs et 140 glaciers ! En septembre dernier, nous sommes partis en road-trip avec le Kiki Van à la découverte des merveilles naturelles et nous sommes rentrés… conquis ! Il nous tarde désormais de découvrir la Suisse sous la neige, pourquoi pas en train ?

A télécharger : notre guide PDF complet sur notre road-trip en Suisse (gratuit). 

Itinéraire de 12 jours en Suisse

JOUR 1 – Route depuis la France (huit heures à partir de Rennes) et nuit dans une bulle au Whitepod eco-luxury hotel, sur les hauteurs de Monthey.

JOUR 2 – Matinée aux alentours de Monthey, route vers Goppenstein (1 h 20), puis ferroutage (le train transporte votre voiture) jusqu’à Kandersteg. Après-midi au lac Blausee et dans le village, puis nuit en van au camping Rendez-Vous de Kandersteg.

JOUR 3 – Matinée randonnée au lac Oeschinensee au départ de Kandersteg. Après-midi à Interlaken : Harder Kulm (« Top of Interlaken »), la grande roue suisse, balade le long des rives turquoise et découverte du lac de Brienz. Nuit à l’hôtel Carlton-Europe Vintage à Interlaken.

JOUR 4 – Route vers Lauterbrunnen et visite du village. Ascension en téléphérique, puis en train, vers Mürren et balade sur place. Route vers Grindelwald, téléphérique vers GrindelwaldFirst pour le panorama et la plateforme suspendue. Nuit à l’hôtel Gletschergarten à Grindelwald.

JOUR 5 – Départ au petit matin pour le Jungfraujoch-Top of Europe (un peu plus d’une heure de trajet pour atteindre le sommet à 3 454 mètres). Retour par Kleine Scheidegg pour profiter du panorama. Retour à Grindelwald et nuit à l’hôtel Gletschergarten.

JOUR 6 – Matinée à Iseltwald et le long du lac Brienz, puis route vers les gorges de l’Aar (20 minutes) pour une balade d’une heure. Route vers le col du Grimsel, avec plusieurs arrêts pour admirer le paysage, et passage par le pont suspendu Handeckfall Bridge. Nuit en van au col du Grimsel (trouvé sur l’application park4night).

JOUR 7 – Route vers Alpnachstad par le col du Brünig (une heure), puis ascension en funiculaire vers le mont Pilate (le Pilatus). Marché et déjeuner à Sarnen. Route vers Lucerne (30 minutes) et découverte de la ville. Nuit à l’Hôtel des Balances à Lucerne.

JOUR 8 – Petit-déj’ et lever de soleil à Lucerne. Route vers le téléphérique Wasserauen (deux heures), téléphérique jusqu’à Ebenalp, et randonnée jusqu’au spot du Berggasthaus Aescher (guesthouse), une maison au creux de la montagne. Randonnée retour jusqu’à Wasserauen (1 h 30) en passant par le magnifique lac Seealpen. Nuit en van à Wasserauen (spot trouvé sur park4night).

JOUR 9 – Route vers le viaduc de Landwasser (deux heures), puis randonnée de deux heures pour atteindre le point de vue sur le viaduc. Seconde randonnée dans l’après-midi au pied du viaduc (45 minutes aller-retour). Route vers Coire (45 minutes), puis visite du centre historique coloré. Dîner et nuit au Romantik Hotel Stern à Coire.

JOUR 10 – Trajet entre Coire et le Caumasee (30 minutes), puis randonnée d’une heure aller-retour pour atteindre le lac. Route vers le col de la Furka (deux heures), avec de nombreux arrêts. Après-midi au mythique Hôtel Belvédère ainsi qu’au glacier du Rhône et sa grotte de glace. Nuit en van entre le col de la Furka et le col du Grimsel (spot trouvé sur park4night).

JOUR 11 – Route vers Täsch (1 h 45), puis trajet en train jusqu’à Zermatt (10 minutes) et ascension en train jusqu’au Gornergrat, puis le lac Riffelsee pour différents points de vue sur le mont Cervin. Passage par le village de Zermatt. Dîner au CasaMia et nuit au Matterhorn FOCUS Design Hotel.

JOUR 12 – Retour en France (sad day !).

Budget en détails pour 12 jours

TRANSPORTS – Ferroutage entre Goppenstein et Kandersteg (27 €) ; téléphérique Kandersteg-Oeschinensee (30 € aller-retour par personne ou 15 € aller-retour par personne si vous disposez d’un Swiss Travel Pass) ; pass de 3 jours pour les transports de la région de la Jungfrau (149 €), ce qui nous a permis d’accéder au Harder Kulm, à Grindelwald-First, au téléphérique et au train vers Mürren, à Kleine Scheidegg et Junfraujoch ; train du mont Pilatus (52 € aller-retour par personne) ; funiculaire Wesseauer-Ebernalp (30 € aller-retour par personne ou 15 € aller-retour par personne si vous disposez d’un Swiss Travel Pass) ; train à Zermatt pour atteindre le sommet Gornergrat et le lac Riffelsee (118 € aller-retour par personne ou 59 € aller-retour par personne si vous disposez d’un Swiss Travel Pass).

LOGEMENTS – 4 nuits en camping sauvage (0 €) ; 1 nuit au Whitepod (500 €) ; 1 nuit au camping Rendez-vousà Kandersteg (30 €) ; 1 nuit à l’hôtel Carlton-Europe Vintage à Interlaken (180 €) ; 2 nuits à l’hôtel Gletschergarten à Grindelwald (300 €) ; 1 nuit à l’Hôtel des Balances à Lucerne (160 €) ; 1 nuit au Romantik Hotel Stern à Coire (240 €), 1 nuit au Matterhorn FOCUS Design Hotel, avec vue sur le mont Cervin, à Zermatt (300 €).

REPAS – 4 restaurants (300 €) ; courses pour cuisiner nous-mêmes (150 €).

ACTIVITÉS – Entrée lac Blausee (10 € par personne) ; grande roue d’Interlaken (8 €) ; les gorges de l’Aar (9 € par personne) ; Glemerbahn (25 € aller-retour par personne) ; Handeckfall Bridge (gratuit) ; glacier du Rhône et sa grotte de glace (9 €).

AUTRES – Carburant (70 €) ; parkings sur 10 jours (120 €).

En Suisse, l’unité monétaire est le franc suisse (CHF). Il est assez simple de faire la conversion puisque 1 CHF est pratiquement l’équivalent de 1 €. La carte bancaire est acceptée partout, sauf parfois pour les parcmètres et dans les petits bars-restaurants en montagne, mais, dans ce cas, l’application EasyPark permet de payer facilement via son portable (relié à sa carte bancaire). Il faut savoir que la vie en Suisse est chère, et que les salaires de ses habitants sont par conséquent élevés ! On associe d’ordinaire la Suisse à un tourisme luxueux, pourtant, même si nous avons eu la chance de séjourner dans certains établissements à couper le souffle durant notre escapade, nous nous sommes rendu compte qu’avec un peu d’organisation, il était possible de faire des économies. Nos conseils : partir hors-saison, dormir dans les auberges de jeunesse, guesthouses & appartement, optez pour le Swiss Travel Pass pour faire des économies sur les transports.

Notre périple jour par jour

Jours 1 & 2

WHITEPOD HOTEL – Les Giettes, Monthey — Après huit heures de route depuis la France, nous avons commencé en beauté ce séjour en dormant dans un pod de luxe sur les hauteurs de Monthey. L’établissement écoresponsable est situé au cœur des Alpes suisses, à 1 400 mètres d’altitude. Le panorama depuis le dôme nous a laissés sans voix, d’abord en arrivant, dans la brume et une ambiance mystique, puis sous un grand soleil au petit matin. À notre arrivée au sommet, la surprise fut immense : l’intérieur de la « bulle » était entièrement décoré sur le thème de la Suisse, avec des nuances de bois, des cloches, un sauna, une cheminée et une grande terrasse panoramique. Nous avons adoré cette expérience et aimerions beaucoup la renouveler sous la neige ! A partir de 200€ la nuitée, infos & réservation ici.

KANDERSTEG – Pour atteindre Kandersteg, nous avons emprunté la ligne de ferroutage au départ de Goppenstein (à une heure de route du Whitepod), c’est-à-dire que nous avons embarqué la voiture sur un train pour une durée de 20 minutes. Il n’y a pas vraiment d’horaires, mais un départ toutes les 20 minutes, et il faut compter 27 € pour la traversée. 

LAC BLAUSEE – Son nom signifie « lac bleu » en allemand. On peut dire qu’il le porte bien ! Au cœur d’un parc naturel de 20 hectares, ce lac fut notre première énorme surprise du séjour, pour son bleu intense et translucide, et son environnement boisé à l’atmosphère romantique. La légende raconte qu’une jeune fille aux yeux bleus y serait morte, le cœur brisé, et que c’est depuis cet événement que le lac serait aussi bleu. Une statue de la jeune fille est installée sous l’eau ; on peut l’apercevoir depuis un petit pont de bois. Le parc naturel dispose de plusieurs sentiers pédestres, de quelques cafés et même d’un hôtel. Entrée : 10 €. Parking payant à 200 mètres du lac.

Les hôtels de Kandersteg
Landgasthof Ruedihus (Auberge)
Hôtel Blausee (Au bord du lac)
The Cambrian (Superbe vue !)
Edelfeiss Lodge (Guesthouse traditionnel)

Jour 3

LE LAC D’OESCHINEN – Accessible depuis Kandersteg en 15 minutes de téléphérique (30 € aller-retour par personne ou 15 € aller-retour par personne si vous avez le Swiss Travel Pass), puis 30 minutes à pied jusqu’au premier point de vue. On peut aussi choisir d’y aller à pied en 2 h 20 aller et 1 h 30 retour. Oeschinensee est l’un des plus grands lacs alpins de Suisse, situé à 1 578 mètres l’altitude, au pied de la Blüemlisalp. Alimentée par des torrents glaciaires, l’eau d’un bleu turquoise contraste à merveille avec les sapins et les hautes falaises. Depuis le funiculaire, au sommet, le premier point de vue sur le lac se situe à 25 minutes à pied. Pour notre part, nous avons continué pendant 1 h 15, jusqu’au Berghaus Unterbärgli, pour profiter de la vue avec les vaches « Milka ».

HARDER KULM – Situé à Interlaken, empruntez le Harderbahn pour vous rendre au Harder Kulm, la montagne d’Interlaken qui culmine à 1 322 mètres d’altitude, en seulement 20 minutes ! Pour ceux qui n’ont pas le vertige, rendez-vous sur la Passerelle des deux lacs, une passerelle suspendue qui offre un panorama majestueux, avec à gauche le lac de Brienz, à droite le lac de Thoune, en face les hautes montagnes qui atteignent 4 000 mètres. Ticket aller-retour inclus avec le Pass Jungfrau 3 jours ou 17 € l’aller-retour.

Les hôtels à Interlaken
Hôtel Carlton Europe Vintage (où nous avons séjourné)
The Hey Hotel (dans le centre - tendance)
Hirschen (guesthouse traditionnel)
Chalet Jungfrau View (très bon rapport qualité/prix)
Victoria Jungfrau (le plus bel établissement de la ville)

Jours 4 & 5

LAUTERBRUNNEN – Niché au cœur d’une vallée luxuriante, ce petit village est l’un des spots que nous avons le plus attendu de voir. La raison ? L’une des plus hautes cascades d’Europe, Staubbachfall, chute sur près de 300 mètres depuis les parois rocheuses jusqu’au cœur du village. Il y a un panorama assez époustouflant depuis la ruelle piétonnière Lütschinenpromenade  : on peut contempler le sentier et l’église au premier plan avec les montagnes et la cascade en arrière-plan. D’ailleurs, la vallée éponyme compte 72 cascades, rien que ça ! 

MÜRREN – Quarante minutes plus tard au départ de Lauterbrunnen, nous sommes arrivés à Mürren, un charmant lieu de villégiature à 1 600 mètres d’altitude, au pied du sommet du Schilthorn (2 900 mètres). Assez tranquille, il offre à la promenade des ruelles bordées de chalets en bois, toujours avec une vue à 360 degrés sur les montagnes. Seuls dans le train vintage du retour, nous avons passé le trajet jusqu’à Lauterbrunnen la tête dehors, à admirer les paysages !

GRINDELWALD – Le village où nous avons posé nos bagages pour deux nuits, le lieu idéal pour explorer les environs. On y trouve à ses abords beaucoup d’hôtels et de campings, ainsi que de nombreux équipements touristiques, comme des télécabines, funiculaires et trains, mais aussi des bus qui relient l’ensemble. C’est un village agréable dans un cadre, là encore, exceptionnel par ses montagnes abruptes.

GRINDELWALD-FIRST – Au départ de Grindelwald, il vous suffit d’emprunter le téléphérique pendant 30 minutes pour atteindre Grindelwald-First, à 2 168 mètres. De là, de nombreuses options s’offrent à vous ! Déjà, le spectacle alpin est assez saisissant, il faut le voir pour le croire ! Au niveau de la station, vous pouvez profiter de la plateforme First Cliff Walk by Tissot qui longe les parois rocheuses avant de déboucher sur une passerelle à plus de 45 mètres au-dessus du vide… Si vertigineux que je n’ai pas pu y marcher, mais Maxime a adoré ! Nous avions prévu de partir à la découverte du lac de Bachalp, situé à 2 265 mètres d’altitude (deux heures aller-retour depuis la station Grindelwald-First), qui offre une vue spectaculaire sur la prairie alpine fleurie, le lac bleu et les pics alpins déchiquetés du Wetterhorn, du Schreckhorn et du Finsteraarhorn. 

JUNGFRAUJOCH-TOP OF EUROPE – C’est une véritable aventure pour atteindre le col situé à 3 454 mètres d’altitude, entre le Mönch et le Jungfrau. Il faut compter une heure de trajet depuis la gare de Grindelwald jusqu’à Kleine Scheidegg, puis jusqu’à la plus haute gare ferroviaire d’Europe, au col du Jungfraujoch. Nous sommes restés sur place pendant trois heures, profitant des différentes plateformes d’observation extérieures et intérieures, avec, d’un côté, la vue sur le Plateau Suisse jusqu’aux Vosges et, de l’autre, le glacier Aletsch bordé de sommets de plus de 4 000 mètres ! Il y a aussi un tunnel de glace, et vous pouvez même partir en randonnée pendant quelques heures pour profiter des paysages. L’excursion est incluse dans le Pass illimité Jungfrau, sinon il faut compter 91 € l’aller-retour. Et pensez à partir couverts !

KLEINE SCHEIDEGG – Petit arrêt improvisé sur le retour, entre Jungfraujoch et Grindelwald-First. Depuis ce village à 2 061 mètres d’altitude, il y a différents points de vue fantastiques sur les trois sommets : Eiger, Mönch et Jungfrau. Juste à côté de la gare, on a adoré photographier le petit lac artificiel turquoise avec en arrière-plan les montagnes, mais aussi le spot depuis le belvédère du restaurant Grindelwalblick. Plusieurs sentiers pédestres partent de là. 

Les hôtels à Grindelwald
Hôtel Gletschergarten (où nous avons séjourné, magnifique !)
Spinne Grindelwald (hôtel avec piscine, vue sur les montagnes)
Bel-Air Eden (très bon rapport qualité-prix avec petit-déjeuner)
First Lodge (confort simple - aux pieds des pistes)
Hôtel Cabana (vue panoramique sur les montagnes)

Jour 6

ISELTWALD & LAC DE BRIENZ – Difficile de résister à la couleur turquoise du lac de Brienz, niché au cœur des montagnes. Au bord du lac se cache un village pittoresque, Iseltwald. On peut y découvrir des passerelles en bois qui se jettent directement dans l’eau émeraude, avec en toile de fond le château de Seeburg et les montagnes. 

LES GORGES DE L’AAR – À 15 minutes d’Iseltwald, ces impressionnantes gorges sont longues de 1 400 mètres de long et profondes de 200 mètres. La balade permet de longer les imposantes parois rocheuses d’un côté, l’eau couleur menthe à l’eau de l’autre. Prévoir 1h sur place.

GLEMERBAHN & HANDECKFALL BRIDGE – Sur la route du col du Grimsel, plus on avance, plus c’est un environnement sauvage qui se dessine peu à peu. Nous nous sommes arrêtés pour voir le célèbre funiculaire rouge, connu pour être le deuxième funiculaire le plus pentu du monde après le Schwyz-Stoos, avec un dénivelé positif de 106 % ! Juste à côté du Glemerbahn, ne manquez pas le pont suspendu en bois d’Handeckfall, qui s’étend sur 70 mètres au-dessus de la vallée boisée. Depuis le pont, la vue est imprenable sur une cascade et la rivière Aar, couleur menthe à l’eau. Accès gratuit.

COL DU GRIMSEL – Avant de grimper au Grimselpass depuis Glemerbahn, pensez à vérifier s’il est ouvert, car la neige peut survenir à n’importe quelle saison ! C’est un col mythique, qui relie la vallée du Hasli à la vallée de Conches, et qui est aménagé pour qu’on puisse s’arrêter fréquemment, profitez-en ! Sur la route, on peut observer de larges parois de granit, des lacs de barrage et des centrales hydroélectriques. Au sommet, à 2 165 mètres d’altitude, il y a de nombreux restaurants, hôtels et food trucks, qui vendent même du fromage à la découpe ! Côté canton du Valais, vous avez une vue sublime sur le col de la Furka, le glacier du Rhône et les lacets du col du Grimsel.

Jours 7 & 8

PILATUS – Sur la route de Lucerne, arrêtez-vous à Alpnachstad, pour ensuite gagner le mont Pilate grâce au train à crémaillère le plus raide du monde, avec un dénivelé de 48 % ! Inauguré en 1889, il traverse des prés alpins fleuris et des formations rocheuses impressionnantes avant d’atteindre sa destination à 2 130 mètres d’altitude. Depuis le sommet, vous aurez une vue imprenable sur le lac des Quatre-Cantons ! Prix : 52 € aller-retour par personne. Également accessible depuis Kriens en télécabine.

SARNEN – Nous y sommes passés par hasard, un samedi matin, jour de petit marché sur la place principale. Il règne une ambiance d’antan très agréable, entre le garagiste vintage Glen’s Custom Leathers et les maisons typiques qui se cachent un peu partout dans le centre historique.

LUCERNE – Cette charmante ville médiévale nous a complètement fait craquer, pour ses ponts de bois et son architecture colorée. Située au bord du lac des Quatre-Cantons, Lucerne nous a fait penser à un petit Venise, la montagne en plus ! Nous avons flâné dans la vieille ville toute la journée, comme c’était agréable ! Nos ruelles « coup de cœur » : Metzgerrainle (la devanture de l’Hôtel des Balances), Reussteg (sentier piétonnier au bord de l’eau), Spreuerbrücke (pont de bois), Mülhenplatz, Kornmarkt, Unter der Egg, Kapellbrücke (pont de bois).

Les hôtels de Lucerne
Hôtel des Balances (où nous avons séjourné - spot incroyable !)
Hof Apartments by Keyforge (appartement dans la vieille ville)
Château Gütsch (Lieu historique sur les hauteurs)
Boutique Hotel Weisses Kreuz (très bien placé)
Barabas Luzern (hôtel à petit prix)

BERGGASTHAUS AESCHER, SEEALPEN – Depuis Lucerne, il faut compter deux heures pour atteindre la petite bourgade de Wasserauen. L’objectif de notre ascension sur les hauteurs d’Ebenalp ? Le guesthouse Aescher, un hôtel mythique aménagé dans une maison en bois suspendue contre la roche, dans un décor montagneux singulier. Pour l’atteindre, vous avez trois options : une randonnée assez difficile de 2 h 30 depuis Wasserauen en passant par Seealpen (avec redescente en téléphérique à Ebenalp), ou l’aller-retour en téléphérique (15 minutes d’ascension, puis 30 minutes pour atteindre Aescher et inversement), ou la troisième option que personne ne prend et que nous avons retenue : monter en téléphérique jusqu’à Ebenalp, marcher jusqu’à Aescher (30 minutes en passant par une grotte et une église troglodyte) et redescendre à pied en passant par le lac Seealpen (1 h 45 de marche). 

Jour 9

VIADUC DE LANDWASSER – Pour atteindre ce spot incroyable, nous avons roulé deux heures de Wasserauen à Schmitten. Nous avons ensuite marché deux heures aller-retour pour atteindre la plateforme d’observation (peu fréquentée). Construit en 1903, le viaduc de Landwasser mesure 136 mètres à 65 mètres de hauteur. Les arches de pierre calcaire se fondent à merveille dans la vallée sauvage de Landwasser. Un train passe toutes les 20-25 minutes, le spectacle est unique ! 

COIRE – Bienvenue dans la plus ancienne ville de Suisse ! La vieille ville piétonnière mérite le détour pour ses ruelles pavées et ses maisons colorées, c’est un peu le Notting Hill local ! Il y a aussi de petites boutiques de créateurs et des coffee shops tendance vraiment sympathiques. Nous avons aimé la douceur de vivre de cette bourgade alpine. Un conseil ? Pour la visiter, perdez-vous, c’est le meilleur moyen de l’apprécier ! Le départ du Bernina Express s’effectue depuis la gare de Coire.

LAC CAUMASEE – D’un bleu intense, il est entouré de milliers de sapins, et au milieu du lac se trouve un petit îlot boisé qui donne un charme fou ! L’eau du lac serait guérissante pour les maladies de la peau et des yeux et permettrait de cicatriser les plaies. L’accès à une partie aménagée du lac est payant en saison (15 € par personne), la baignade est autorisée. Vous pouvez aussi emprunter un funiculaire pour un panorama exceptionnel sur le lac et son îlot (gratuit).

Les hôtels à Coire
Romantik Hotel Stern (où nous avons séjourné, au top !)
Ambiente Hotel Freieck AG (dans le centre, petit prix)
Casa Dorma Bain (hôtel à 2km du centre avec vue sur les montagnes)
Hôtel Bellevue (à l'extérieur de Coire - très joli !)

Jour 10

COL DE LA FURKA – Pour nous, c’est la plus belle route du pays ! Elle relie Andermatt à Gletsch, en passant par les gorges des Schöllenen, la route du Gothard, la vallée d’Urseren, le col Saint-Gothard pour atteindre le col de la Furka. Comme pour le col du Grimsel, vous pouvez vous arrêter facilement tout le long de la route panoramique. Les paysages changent au fil des lacets, dans un décor qui fait penser à la fois à la Nouvelle-Zélande et à l’Islande. Prenez la journée s’il le faut pour profiter au maximum de ces panoramas vertigineux. Nous avons rarement vu une route aussi belle !

HOTEL BELVÉDÈRE – Toujours sur le col de la Furka, mais sur le versant valaisan, ne manquez pas l’Hôtel Belvédère, un spot photo iconique pour son emplacement dans un virage avec les montagnes alpines en toile de fond et vue sur le glacier du Rhône. Cet établissement de 1866 est célèbre depuis son apparition dans le film James Bond 007 : Goldfinger. Aujourd’hui fermé, il n’en est pas moins photographié et apprécié ! Lors de notre visite, c’était un véritable défilé de vieilles voitures. Pour un point de vue original, rendez-vous sur les hauteurs via un sentier peu aménagé.

LE GLACIER DU RHÔNE – Le plus beau souvenir de Maxime ! Au niveau de l’Hôtel Belvédère se trouve l’entrée du glacier du Rhône (entrée : 9 € par personne). On ne va pas se mentir, se retrouver face à ce géant des glaces nous a mis une belle claque visuelle : nous sommes restés plusieurs minutes à le contempler sans voix. De mai à octobre, il est possible de visiter le tunnel de glace, sur près de 100 mètres au début de l’été, mais qui se réduit à 70 mètres en septembre-octobre.

Jours 11 & 12

ZERMATT – Située dans le canton de Valais, Zermatt est une station de ski mondialement connue. Les voitures ne sont pas autorisées dans la station, il faut s’y rendre en train depuis Täsch. Elle est dominée par le magnifique mont Cervin, qui culmine à 4 478 mètres. De forme pyramidale, il n’est autre que la célèbre montagne représentée sur les emballages du chocolat Toblerone, c’est d’ailleurs le plus photographié au monde ! Été comme hiver, il se décline à merveille à travers les paysages alpins. Nous avons profité de notre passage à Zermatt pour découvrir des spots photo à couper le souffle, toujours avec le mont Cervin en ligne de mire. Notre plus beau souvenir ? Le train de montagne jusqu’au sommet Gornergrat à 3089 mètres avec une vue imprenable sur les glaciers puis redescendre jusqu’au lac Riffelsee, à 2 757 mètres d’altitude, pour découvrir la plus belle vue du mont Cervin à nos yeux : se reflétant dans le lac…

Les hôtels de Zermatt
Matterhorn FOCUS Design Hotel (où nous avons séjourné, plus bel hôtel de Zermatt, adresse super stylée)
Backstage Hôtel Serviced Apartment (nous avions hésité avec cette belle adresse : appartement avec cuisine !)
Zermatt Youth Hotel (auberge de jeunesse)
Elite Hotel (meilleur rapport qualité/prix à Zermatt)
Backstage Boutique Hôtel (magnifique hôtel avec piscine)

Pour partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

4 réponses

  1. Bonjour,

    Vos photos sont vraiment très belles et tout est très bien renseigné, j’adore !
    Je vais également faire un road trip cet été en Suisse et j’avais une question par rapport aux quelques campings dans lesquels vous avez dormi :
    La plupart demande de rester un minimum de nuit mais j’ai vu que vous ne restiez qu’une seule nuit, comment avez vous fait et avez vous réservé à l’avance ?

    Par avance, merci 🙂

    Alissa

    1. Bonjour Alissa ! Nous n’avons jamais réservé avant d’y aller, mais nous étions en septembre, c’était plutôt calme ! Néanmoins on a eu l’habitude de ne pas arriver trop tard (vers 17h) pour être certains d’avoir une place, car certains campings sont petits !

  2. Bonjour,

    Merci pour toutes les infos partagées dans cet article !
    J’ai l’occasion d’aller en Suisse d’ici peu mais je ne sais pas encore comment me déplacer sur place. Je cherche à réduire le budget et j’hésite entre deux solutions : prendre le Swiss travel pass et faire un maximum de nuits en bivouac ou alors louer un van avec des amis pour réduire les coûts d’hébergement tout en aillant un minimum de confort. Quelle est la meilleure solution selon toi ?
    Merci d’avance 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Découvrez nos derniers articles :

Un long weekend dans le Calvados

Ce n’est pas un secret, nous sommes in love de la Normandie depuis un moment déjà ! Soyons honnêtes, les deux plus belles régions de France, c’est quand même la Bretagne & la Normandie ! Après avoir

Nos souvenirs d’Islande avec CEWE

Fin août dernier, nous nous sommes envolés pour un mois à la découverte de la Norvège et de l’Islande. Vous avez été nombreux à suivre nos aventures sur place, il faut dire que nous avons

2 semaines en Islande : le guide complet

Perdue au milieu de l’Atlantique, l’Islande est une île bordée par l’Atlantique, la mer de Norvège et le détroit du Danemark. Véritable terre de contrastes, elle est marquée par une activité volcanique très forte en

Découvrez nos guides de voyage à télécharger !

Découvrez nos guides de voyage à télécharger gratuitement ! 

Préparez votre voyage à l’aide de nos guides de 48 pages à travers des thématiques pratiques : budget, itinéraire(s), visites incontournables, visites hors des sentiers battus,
bonnes adresses, comptes Instagram & blogs à suivre avant de partir, témoignages de locaux et de voyageurs, recettes du monde, etc…