Kyoto | City Guide |

Kyoto, c’est l’âme historique du Japon. On y découvre une multitude de temples et merveilles naturelles, à ne pas manquer. 

Tokyo – Kyoto

500 kilomètres séparent Tokyo de Kyoto. Nous avons opté pour un JR pass, nous permettant de prendre le train pendant 1 semaine à travers le Japon (cliquez ici pour revoir le fonctionnement). Nous avons emprunté le Shinkansen (train à grande vitesse) pour rejoindre Kyoto Station en 2h40. Il y a deux trains par heure au départ de Tokyo Station.

Comment se déplacer à Kyoto ?

Nous nous sommes principalement déplacés en bus et en vélo à Kyoto, le réseau de métro étant assez limité sur place. Le ticket de bus coûte 230 yens et n’est valable que pour un bus à chaque fois donc si vous avez plusieurs correspondances, ça monte vite ! Vous pouvez utiliser la carte Suica ou prendre un pass illimité à 600 yens (décision judicieuse). Pour plus d’infos à ce sujet, cliquez ici ! Contrairement au bus à Tokyo, on monte à l’arrière du bus pour sortir et payer à l’avant. Les meilleures journées à Kyoto restent celles où nous avons loué des vélos (électrique c’est l’idéal, pour braver les collines) car cela nous a fait passer par des endroits magnifiques et inconnus. Et puis… pas de bus à attendre du coup ! La plupart des hôtels fournissent la location ou avec supplément. Il n’est cependant pas possible de garer son vélo partout, il y a des parcs à vélos (la plupart sont payants). Parfois, nous laissions nos vélos devant une supérette. 

Les Torii Fushimi-Inari Taisha.

Comment organiser ses journées à Kyoto ?

4 nuits à Kyoto nous semblent être l’idéal avec 3 jours sur place et 1 journée entre Nara et Osaka. Nous avons toujours pensé que Kyoto était une petite ville où on pouvait se déplacer de temple en temple à pied. Il n’en est rien ! C’est très étendu et les temples sont à chaque fois aux extrémités de la ville, ce qui demande de la traverser à chaque fois pour rejoindre un autre point ! Une bonne organisation est nécessaire pour bien gérer son temps à Kyoto et regrouper les visites par situation géographique. Pour revoir notre itinéraire détaillé, cliquez ici ! Autre point important : le nombre de points d’intérêts à Kyoto.C’est énorme et ce n’est pas facile de faire un choix. Dans notre itinéraire de base, nous avions prévu bien plus de temples que ce que nous avant finalement fait, pour la simple et bonne raison que nous souhaitions pleinement profiter de chaque lieu, quitte à restreindre la liste. Nous avons bien fait, car voir trop de temples à un côté lassant à la fin. Côté tourisme, il y a énormément de touristes qui visitent la ville chaque jour. Lors de notre visite, l’aéroport d’Osaka était toujours fermé suite au typhon, ce qui a divisé de moitié le tourisme à Kyoto. Pourtant, nous avons eu la sensation qu’il y avait déjà énormément de touristes ! Notre conseil : commencez les visites à 6h ! 

Où dormir à Kyoto ?

KYOTO MITSUKI – Quand on pense à Kyoto, on a cette image traditionnelle et authentique, Kyoto Mitsuki répond parfaitement à cet univers ! Nous avons tout simplement adoré séjourner ici, à quelques pas du palais et du parc impérial. Yoko, notre hôte, préparait chaque soir notre lit sur un tatami en y laissant soigneusement un kimono et une petite œuvre en origami. Chaque matin au réveil, nous avions une jolie vue sur un jardin japonais. Vélos inclus dans le coût de la chambre. A partir de 230€ la nuitée. Infos & réservations ici.

KYOTO TAKASEGAWA BETTEI – Si vous cherchez un ryokan sans vous ruiner, c’est une super alternative au ryokan Mitsuki. 80€ la nuitée avec vue sur rivière ! Un charme fou ! Infos & réservations ici.

HOTEL RESOL KYOTO KAWARAMACHI SANJO – L’un des meilleurs rapport qualité/prix de Kyoto, pour seulement 45€ la nuitée, séjournez dans ce magnifique hôtel de style japonais, en plein coeur du centre historique. Infos & réservations ici. Un second hôtel du même style a récemment ouvert, tout aussi magnifique : l’hôtel Resol Kyoto Shijo Muromachi.

KYOMACHIYA HOTEL MIFUKU – A 700 mètres du temple Kiyomizu-dera, ce ryokan traditionnel est hyper abordable et très bien placé, pour seulement 40€ la nuitée. Cet établissement, si paisible, est un véritable appel à la nature ! Infos & réservations ici.

SUZAKUKAN CROSSING – Logement idéal pour les backpackers qui souhaitent rester quelques jours, faire des lessives et à manger ! Chaque chambre dispose d’une machine à laver et d’une cuisine équipée, ce qui n’est pas négligeable compte tenu du prix des restaurants dans certains quartiers de Kyoto ! Location de vélo disponible en supplément. A partir de 80€ la nuitée. Infos & réservations ici.

3 jours à Kyoto : nos plus belles visites

Fushimi Inari Taisha

Datant de 711, le célèbre passage des torii orange est l’une des plus belles promenades de Kyoto. Un torii est un portail traditionnel qui mène à un sanctuaire. 10 000 torii mènent au sommet du Mont Inari. Malheureusement pour nous, nous avons visité Fushimi Inari Taisha une semaine après le typhon, nous limitant à une centaine de torii, le reste de la balade étant fermée à cause des chutes d’arbres. La lumière du soir est particulièrement jolie pour les photos.

Ninenzaka & Sannen Zaka

Pour découvrir le Kyoto d’autrefois à travers ses ruelles pavées et ses maisons de bois. Il faudra monter sur une petite colline pour atteindre le lieu. La première fois que nous sommes venus ici, c’était pour le coucher du soleil. Il n’y avait que quelques photographes et des jeunes femmes en tenues traditionnelles japonaises, nous offrant un spectacle surprenant au milieu des ruelles si calmes. Nous avons tellement aimé que nous y sommes retournés une seconde fois en milieu d’après-midi le dernier jour à Kyoto. Le lieu était vraiment bondé de touristes, éloignant peu à peu son authenticité… Alors un conseil : allez-y en fin de journée !

Kiyomizu Dera

A combiner avec Ninenzaka & Sannen Zaka, à 5 minutes à pied. Il faut monter quelques marches avant d’accéder à la pagode à 5 étages et quelques bâtiments aux alentours. Par temps dégagé, on observe une jolie vue sur la ville de Kyoto. Il faudra ensuite débourser 300 yens par personne pour accéder au bâtiment principal, construit sur pilotis à 13 mètres de hauteur. Le sanctuaire est particulièrement joli à l’automne. 

Le pavillon d’argent Ginkaku-Ji

Ambiance bucolique et zen autour de ce temple en bois, non loin du quartier de l’université. Plus paisible que le pavillon d’or, il est étonnant pour son jardin japonais soigné et ses différents points de vue depuis les hauteurs. Pour la petite histoire, il devait littéralement être un pavillon recouvert d’argent, mais la construction ne fût pas achevée en 1467. En sortant du temple à gauche, ne manquez pas la promenade des philosophes, qui longe un canal sur 2 kilomètres. Entée du temple : 500 yens.

Le pavillon d’or Kinka-Ji

L’un de nos coups de cœur. Au pied des collines de Kyoto, le temple bouddhiste aux feuilles d’or se reflète dans un étang, au milieu d’un jardin japonais. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il fût construit en 1397 puis entièrement brûlé en 1950. A faire en priorité tôt le matin, en raison de sa forte affluence. Entrée : 400 yens. 

La forêt de bambou Arashiyama

Lieu incontournable, la bambouseraie offre une belle balade sur 500 mètres. A votre descente du bus, ne vous arrêtez pas au premiers mètres des bambous qui sont petits et continuez un peu plus loin, la vraie forêt se situe ici. Très visitée, nous vous conseillons de venir au lever du soleil pour vous relaxer au milieu de cette bambouseraie relaxante et capturer de superbes clichés. A voir autour : Iwatayama et le temple Tenryu-Ji.

Le petit train Sagano Scenic Line

Découvert par hasard en repartant de la forêt, nous sommes tombés sur ce vieux train à vapeur. Malheureusement pour nous, c’était le seul jour (le mercredi) où il ne circule pas. Nous sommes revenus le lendemain matin à la gare Torokko Sagano, un départ par heure. Le petit train, surnommé « The Romantic Train » longe les gorges Hozu sur 8 kilomètres jusqu’à Kameoka. Il est principalement populaire à la saison des cerisiers en fleurs, mais n’en demeure pas moins agréable le reste de l’année. L’aller coûte 600 yens, vous pouvez ensuite reprendre le train local avec votre pass JR à quelques mètres à pied, à la gare de Kameoka.

Visite insolite

Une balade en Kimono à travers le quartier traditionnel de Gion : une demi-journée mémorable qui débute dans un atelier de Kimono où vous pourrez choisir l’ensemble que vous préférez puis les assistantes vous prépareront de manière traditionnelle. Une fois habillée et coiffée, vous vous baladerez en kimono dans le quartier historique de Gion. A partir de 115€ par personne. Infos & réservations ici.

Les autres visites à Kyoto

  • Otagi Nenbutsu-ji et ses 1200 statues
  • Hônen-in, aux jardins hypnotisants
  • Le marché de Nishibiki
  • Le Palais Impérial de Kyoto
  • Le palais Sento Gosho
  • Daitoku-Ji
  • Koto-In
  • Shoren-In

Nos petites adresses food à Kyoto

SHISHIN SAMURAI – Le restaurant des samurai, dans une vieille maison en bois ! Son chef, Tomonari a developpé ce lieu comme un lieu d’activisme culturel afin de promouvoir le développement durable une alimentation en harmonie aux besoins des hommes et à la protection de l’environnement. Ne manquez pas le menu Samuraï ! Pensez à réserver, il affiche souvent complet.

OKONOMIYAKI GRILL & OAGARI – C’est pour nous le meilleur restaurant que nous avons testé à Kyoto ! Kent et son ami de longue date ont créé ce restaurant il y a à peine un an, dédié à la spécialité locale : les omelettes japonaises, ainsi qu’aux spécialités de barbecue. C’est aussi le lieu idéal pour tester du whiskey et du saké local. Rapport qualité-prix excellent, nous recommandons à 100% ! Pensez également à réserver, il est très prisé ! Si vous avez la possibilité, demandez à vous assoir face au chef, c’est agréable de le voir cuisiner ! oagari.com.

IL PIATTO – Découvert par hasard lors de notre balade en vélo entre Sagano Scenic Line et le pavillon d’argent. Le petit restaurant se situe au bord d’un canal Pour 950 yens par personne, vous choisissez entre le risotto du jour avec de la viande ou les pasta du jour avec des antispasti. Le chef cuisine ensuite devant vous, il est vraiment très très sympathique.

Pour partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Découvrez nos derniers articles :

Escapade en Bourgogne : la Saône-et-Loire

Après avoir sillonné la Bretagne pendant 3 semaines, nous avons dédié le prochain road-trip en France à la Bourgogne. Nous avons eu la chance de découvrir la Côte d’Or l’année dernière et cette fois, on

On a testé l’application Youboox !

Alerte, bon plan ! On a trouvé la solution pour ne pas partir avec une valise de 50 kilos en vacances : Youboox, l’application de lecture en streaming. Voilà quelques semaines que nous testons ce système de

L’aménagement de notre utilitaire

Il y a quelques semaines, alors que nous sortions peu à peu du confinement nous avons eu l’idée du Tour de Bretagne, afin d’aider les acteurs du tourisme locaux à redémarrer après cette période difficile.

Découvrez nos guides de voyage à télécharger !

Découvrez nos guides de voyage à télécharger gratuitement ! 

Préparez votre voyage à l’aide de nos guides de 48 pages à travers des thématiques pratiques : budget, itinéraire(s), visites incontournables, visites hors des sentiers battus,
bonnes adresses, comptes Instagram & blogs à suivre avant de partir, témoignages de locaux et de voyageurs, recettes du monde, etc…