Visiter la Thaïlande avec un enfant, ce qu’il faut savoir

Voyager en Thaïlande avec un enfant en bas âge peut être une expérience enrichissante et mémorable. Cependant, cela nécessite une préparation et une attention particulière aux détails pour assurer la sécurité et le confort de votre tout-petit. Voici un guide complet pour un voyage familial en Thaïlande, plein de conseils pour prendre soin des plus jeunes voyageurs.

Nos autres articles sur la Thaïlande
10 jours dans le nord de la Thaïlande
Guide de 2 semaines dans le sud de la Thaïlande

Les précautions

1. Consultation pré-voyage et vaccinations : Avant de partir pour la Thaïlande, une consultation médicale est essentielle. Discutez des vaccinations nécessaires et des précautions sanitaires spécifiques pour les enfants. La prévention contre le paludisme et les vaccinations de routine doivent être à jour.

2. Nutrition et hydratation : L’hydratation est cruciale dans le climat tropical de la Thaïlande. Utilisez toujours de l’eau en bouteille pour votre enfant et soyez prudent avec la nourriture de rue. Préférez les aliments frais et bien cuits pour éviter les troubles gastriques.

3. Protection solaire et contre la chaleur : Le soleil thaïlandais peut être intense. Assurez-vous d’appliquer régulièrement de la crème solaire adaptée aux enfants, et de les couvrir avec des chapeaux et des vêtements légers.

4. Précautions sanitaires : Pour prévenir les piqûres de moustiques, utilisez des moustiquaires et des répulsifs adaptés aux enfants. Gardez une trousse de premiers secours à portée de main pour les petits bobos.

A quoi s’attendre au rayon enfant au supermarché en Thaïlande ?

Lors de notre séjour à Bangkok, nous avons visité le Big C Extra pour acheter des produits pour notre enfant. Notre expérience dans ce supermarché offre un aperçu de ce à quoi les parents peuvent s’attendre en termes de produits pour bébés et enfants en Thaïlande.

Le rayon bébé/enfant du Big C Extra à Bangkok était impressionnant par sa taille et sa variété. Nous y avons trouvé une large gamme de produits essentiels : laits en poudre, y compris des options spéciales comme le lait de chèvre, des couches, des lingettes, et des gourdes de compotes. Cependant, il est important de noter que nous n’avons pas trouvé de petits pots pour bébés comme on en a l’habitude en France.

Dans d’autres villes ou villages de Thaïlande où les grands supermarchés sont moins présents, nous avons constaté qu’il était toujours possible de se procurer des produits de base pour bébés. Les couches sont disponibles par paquet de 10 dans les magasins 7-Eleven et le lait en poudre peut être acheté en pharmacie. Toutefois, trouver des compotes en dehors des grands centres peut s’avérer difficile.

Concernant les prix, les produits pour enfants en Thaïlande peuvent varier. Par exemple, une gourde de compote coûte environ 1€, ce qui est assez cher pour la Thaïlande. Un paquet de 44 couches est vendu autour de 7€, et 600g de lait en poudre coûtent environ 16€.

Les repas en Thaïlande avec un enfant, comment ça se passe ?

James mange comme nous mais nous avons dû nous adapter à la gastronomie locale tout en tenant compte de ses préférences alimentaires. Au début, il était réticent à essayer la cuisine thaïlandaise, nous amenant à chercher des alternatives similaires à ce qu’il mange habituellement en France.

Nous avons trouvé des options pratiques comme les avocats, les croque-monsieur (croc jambon fromage) de chez 7-Eleven, et des baguettes au Big C. Ces alternatives ont été utiles pour assurer une transition en douceur vers la nourriture locale.

Après 5-6 jours, James a commencé à s’intéresser à ce que nous mangions et a progressivement adopté la cuisine thaïlandaise. Il a apprécié des plats tels que les omelettes, le riz, le poulet et le poisson, surtout dans le sud de la Thaïlande. Nous avons également introduit des soupes et le tofu qui ont été un succès.

Pour le goûter, les yaourts, petits biscuits disponibles au 7-Eleven, ainsi que des fruits frais comme les bananes, les mangues et les papayes ont été d’excellentes options. En Thaïlande, il y a toujours quelque chose à trouver pour satisfaire les goûts d’un enfant, même les plus jeunes.

Comment se déplacer avec un enfant en Thaïlande ?

Nous avons constaté qu’il est difficile de trouver des sièges auto adaptés pour les enfants dans les transports publics et les taxis.

Nous recommandons aux familles voyageant en Thaïlande de considérer la location d’une voiture équipée d’un siège auto. Cette option offre un contrôle plus important sur la sécurité et le confort durant les déplacements. Une autre alternative est de chercher des compagnies de transport qui proposent des services avec des sièges auto pour enfants. Cela peut nécessiter une planification supplémentaire, mais cela en vaut la peine pour la sécurité de l’enfant.

Lorsqu’il n’était pas possible de trouver un taxi avec un siège auto, notre solution de secours était d’utiliser un porte-bébé. Nous plaçions James dans le porte-bébé et utilisions ensuite la ceinture de sécurité. Bien que cela ne soit pas idéal, c’était notre meilleure option dans ces situations.

Il est également important de souligner que les scooters, bien que populaires en Thaïlande, ne sont pas recommandés pour les familles avec de jeunes enfants. Nous avons vu des familles transporter leurs enfants en scooter sans casques, ce qui représente un risque de sécurité majeur. Pour assurer la sécurité de tous, il est préférable d’éviter ce mode de transport lorsqu’on voyage avec des enfants.

Comment adapter son enfant au jet lag ?

Comme prévu, nous avons été confrontés au défi de gérer le jetlag. À notre grande satisfaction, James s’est adapté au nouveau fuseau horaire en seulement deux jours. Voici comment nous avons géré cette transition.

Hydratation : Nous avons veillé à ce que James reste bien hydraté tout au long du voyage. Boire suffisamment d’eau est crucial pour aider le corps à s’adapter aux changements.

Repas selon l’heure locale : Dès notre arrivée, nous avons essayé de caler les repas de James sur les horaires locaux. Même s’il mangeait peu le premier jour, cette stratégie a aidé à réajuster son horloge interne.

Gestion des siestes : Pour les siestes, nous avons laissé la lumière naturelle dans sa chambre et limité son temps de sieste à 3 heures, en le réveillant si nécessaire. Cela a contribué à l’habituer au rythme de la journée sur place.

Stimulation durant la journée : Durant les heures de jour, nous avons stimulé James par des activités et des jeux pour l’encourager à rester éveillé et actif, favorisant ainsi son adaptation.

Routine du soir : Nous avons maintenu une routine du soir similaire à celle de la maison, avec une petite histoire, des câlins et ses doudous familiers. Cette constance lui a fourni des repères temporels et l’a aidé à s’adapter plus facilement.

En suivant ces étapes, nous avons aidé James à surmonter le jetlag rapidement et efficacement. Notre expérience montre qu’avec de la préparation et des stratégies adaptées, il est possible de gérer le jetlag chez les jeunes enfants, rendant le voyage plus agréable pour toute la famille.

Quel rythme pour nos journées avec un bambin de 20 mois ?

Voyager en Thaïlande avec notre bambin de 20 mois a nécessité une certaine adaptation dans l’organisation de nos journées pour concilier exploration et routines familiales. Nous avons trouvé un rythme qui a fonctionné à merveille pour notre famille, nous permettant de profiter pleinement de l’expérience thaïlandaise tout en respectant les besoins de notre enfant.

James avait un horaire de sommeil assez régulier, dormait de 20h à 7h, ce qui nous donnait des matinées entières pour partir en vadrouille. Nous explorions les attractions locales, les marchés, les plages et d’autres points d’intérêt, profitant de la fraîcheur matinale et de l’énergie de notre enfant. Le déjeuner était souvent l’occasion de goûter à la cuisine thaïlandaise dans différents restaurants ou stands de rue.

L’après-midi était dédiée à la sieste de notre enfant, qui durait entre 2 et 3 heures. Cette pause nous permettait de nous reposer et de nous ressourcer à l’hôtel. C’était un moment calme, idéal pour planifier les activités du lendemain ou simplement pour se détendre.

L’accueil des Thaïlandais : notre avis

S’il y a bien un aspect qui nous a particulièrement marqués en Thaïlande a été l’accueil chaleureux et attentionné des Thaïlandais envers les enfants. Cette hospitalité, ancrée dans la culture thaïlandaise, a grandement contribué à rendre notre séjour agréable et mémorable.

Les Thaïlandais sont réputés pour leur gentillesse et leur sourire, et cela se confirme encore plus lorsqu’il s’agit d’enfants. Partout où nous allions, que ce soit dans les restaurants, les hôtels ou simplement dans les rues, les habitants faisaient preuve d’une grande bienveillance envers notre enfant. Ils étaient toujours prêts à interagir, à jouer et à sourire, créant ainsi une atmosphère accueillante et sécurisante.

Cette attitude bienveillante envers les plus jeunes est un trait caractéristique de la société thaïlandaise. Elle reflète l’importance accordée à la famille et à la communauté dans la culture du pays. En tant que parents, nous nous sommes sentis respectés et valorisés, ce qui a rendu notre expérience de voyage en Thaïlande encore plus spéciale.

Pour partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Découvrez nos derniers articles :

3 semaines au Laos en famille : formalités et conseils

Découvrez notre guide complet pour un voyage familial de 3 semaines au Laos, couvrant les meilleures périodes de visite, formalités de visa, conseils santé, et plus encore. Explorez les options de transport, les précautions sanitaires essentielles, et des astuces pour une aventure inoubliable en Asie du Sud-Est avec vos proches.

Visiter le Laos avec un enfant, ce qu’il faut savoir

Planifier un voyage au Laos avec un enfant demande une préparation soignée pour assurer la sécurité et le bien-être de votre petit. De la consultation médicale pré-voyage aux précautions sanitaires sur place, voici ce que

3 semaines au Laos en famille : guide complet

Suivez notre aventure familiale de 3 semaines au Laos, de la sérénité de Luang Prabang aux mystères de la Boucle de Thakhek et la beauté naturelle des Bolovens. Découvrez nos coups de cœur, conseils pratiques, et le budget pour une expérience riche en découvertes et moments magiques.

Découvrez nos guides de voyage à télécharger !

Découvrez nos guides de voyage à télécharger gratuitement ! 

Préparez votre voyage à l’aide de nos guides de 48 pages à travers des thématiques pratiques : budget, itinéraire(s), visites incontournables, visites hors des sentiers battus,
bonnes adresses, comptes Instagram & blogs à suivre avant de partir, témoignages de locaux et de voyageurs, recettes du monde, etc…